Ayurveda et saisons 1 – Routines de détox naturelle du corps au printemps

 Le Printemps selon l’Ayurveda

 

yoga ayurveda printemps kapha

Le Printemps et le Dosha Kapha

Le Printemps est un changement de saison très important pour l’Ayurveda. C’est le moment où la Nature se construit et se renouvelle, où le dosha Kapha est le plus présent. Le corps lui aussi suit le rythme… Il a engrangé tout l’hiver des réserves maintenant défraîchies et le voilà au début du printemps, un peu engorgé, un peu amolli et fatigué par les toxines. Quels sont les signes d’un engorgement de l’organisme ? Comment ajuster ma routine pour soutenir mon corps dans ce changement de saison ?

Au printemps, le Dosha Kapha se renforce : ce sont les éléments de la Terre et de l’Eau qui dominent [1]. Ces deux éléments, très denses, font de kapha un principe rattaché à la matière. Il est ce qui nourrit, ce qui constitue nos fondations, notre réserve et notre potentiel d’énergie. Il donne de la densité, fabrique la masse des tissus du corps (notamment les muscles) nous donne de l’ancrage, de la force, de l’endurance, de l’immunité (dans la nature il construit les bourgeons, les jeunes pousses, les générations futures…). Kapha est ainsi le principe de préservation et de cohésion de la matière.

 

buddha kapha

 

Quels sont les lieux de l’énergie Kapha dans mon corps ?

En observant la Nature, les sages indiens (les rishis) ont su déterminer quels étaient les organes et les parties du corps qui étaient les plus sollicités par le Printemps. Kapha étant rattaché à l’eau on va ainsi le retrouver dans tous les liquides, les mucus, le liquide synovial des articulations, les tissus lymphatiques etc… ainsi que dans la zone ORL et les poumons. Ces zones étant déjà caractérisées par Kapha, quand le printemps arrive et que Kapha augmente, elles peuvent se retrouver submergées et engluées par le dosha Kapha.

 

Quels sont les signes d’un excès de Kapha ?

Le printemps, c’est un peu comme la fonte des glaces… Tout ce qui avait été soigneusement mis en réserve pendant l’hiver pour subsister et tenir face au froid et à une nourriture moins diversifiée (et oui, notre corps a gardé son fonctionnement d’antan 🙂 commence à fondre et à se déverser vers l’extérieur. Le corps se draine, fait place nette pour accueillir tous les bons fruits et légumes frais, riches en vitamines et nutriments qui vont bientôt arriver.

ama ayurveda lyon

 

Signes d’un excès de Kapha dans l’organisme :

  • un nez qui coule ou un nez bouché,
  • une fragilité aux allergies printanière (sensibilité au pollen) et aux rhumes,
  • une prise de poids,
  • une digestion lente,
  • des nausées,
  • de la rétention d’eau ou des gonflements
  • de la fatigue, de la lourdeur, un excès de sommeil
  • de la tristesse, de la mélancolie, voire de la lassitude ou de la dépression.

Il est important de savoir que selon votre constitution ayurvédique, vous ne serez pas touché de la même façon par le printemps. Si votre dosha dominant est Vata, le printemps vous amènera la stabilité et la densité dont vous manquez. A l’inverse, si votre dosha dominant est kapha, il y a des chances que vous ressentiez plus que d’habitude les inconforts liés à un déséquilibre de ce dosha.

 

Quels outils ayurvédiques pour traverser le printemps et Kapha ?

Pour chaque saison, l’Ayurveda a mis en place des rituels et des routines que l’on appelle rituacharyaCe sont des gestes dont l’objectif est de soutenir le corps dans son processus de détoxication naturelle ; l’idée étant de limiter une « invasion » du dosha Kapha dans l’organisme au Printemps.

 

yoga dos lyon
Se lever tôt est une des routines de printemps qui permet d’éviter la lourdeur de kapha…

 

Kapha se caractérise par le froid, le lourd et l’immobile. Pour le réduire il faut donc lui appliquer les qualités contraires à savoir le chaud, le léger, le mobile, le sec et le fluide.

Voici les grandes lignes de ce que l’on peut mettre en place :

Adapter sa routine :

  • se lever de bonne heure et de manière régulière pour éviter l’excès de sommeil et d’inertie.
  • ne pas faire de sieste dans la journée, surtout après le repas (ce qui ralentit la digestion et favorise le stockage des toxines).
  • Faire un peu d’exercice matinal (une marche ou un peu de yoga – et regardez la Nature !) – voici une séance de yoga adaptée au printemps
  • Se coucher tôt (avant 22h et 2h après un dernier repas léger si possible).
  • C’est aussi le moment de nettoyer en douceur les toxines du corps avec des gestes tels que le nettoyage de la langue ou le bain de bouche à l’huile...

Pour les conseils diététiques, vous trouverez plus d’informations dans cet article sur l’alimentation de printemps.

saveurs ayurveda lyon
N’hésitez pas à utiliser les épices pour remettre de la chaleur dans le corps !

 

D’expérience, il me semble que ces conseils de routine sont à la fois les plus importants et les plus difficiles à mettre en place du fait même de la structure de Kapha qui a tendance à l’inertie. Il faut vaincre notre « paresse » et nos anciennes habitudes... Il faut en tout cas persévérer pour que les améliorations soient visibles (kapha est dense et lourd et peut « coller » comme de la boue…).

 

canapé kapha

 

Si cela vous semble trop de chamboulement dans votre emploi du temps, n’essayez pas de suivre toutes les recommandations, mais choisissez celles qui vous semblent les plus faciles à mettre en œuvre et surtout à tenir dans la durée. Une fois la bonne habitude acquise, vous pourrez toujours en rajouter une autre…

 

 

Pour aller plus loin : Kapha et le mental

Au niveau mental, Kapha soutient notre persévérance et notre patience. Kapha est le dosha qui est lié à la douceur à l’amour, à l’esprit de famille, au besoin d’harmonie dans les relations. Kapha n’est pas créatif, mais il a de l’endurance pour mener à bien un projet.

Un Dosha Kapha équilibré nous fait nous sentir fort, stable et endurant, aussi bien sur le plan physique que mental et émotionnel. Notre immunité fonctionne correctement en nous protégeant des agents pathogènes sans tomber dans les intolérances ou les allergies.

 

mandala1

 

 


[1] Les autres éléments sont le feu, l’air et l’éther. Le feu et l’eau constituent Pitta, tandis que l’air et l’éther forment Vata.

Rappel des qualités (guna) de Kapha: onctueux, frais, lourd, humide, stable, lent, doux.

Bibliographie :

  • Prakriti, votre constitution ayurvédique, Dr. Robert E. Svoboda
  • La Bible de l’Ayurvéda, Anne Mc Intyre
  • Ayurveda, l’équilibre de la vie, Dr Partap Chauhan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s