Détente et bien-être avec la Hasta Mudra Mukula

La Hasta Mudra Mukula pour se détendre…

hasta mudra mukula yoga Lyon
Mudra Mukula (en « bec » ou  en « bouton de fleur »)

Détente avec Mudra Mukula (ou Mukul Mudra)

J’aime beaucoup pratiquer les Hasta Mudra, les gestes des mains. Elles sont accessibles à tous, peuvent servir de support à la méditation et sont prescrites en médecine ayurvédique à des fins « thérapeutiques ». Elles peuvent aussi aider à se détendre et à éprouver un bien-être physique c’est ce que je vous propose aujourd’hui la Mudra Mukula (ou Samana Mudra)…

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous la pratique d’une Mudra en particulier : la Mukul Mudrâ, que l’on trouve aussi parfois sous le nom de Samana Mudrâ, Sukri Mudrâ ou Tridosha naashak Mudrâ [1]. Mukula signifie « bourgeon », « bouton de fleur » (Gertrud Hirschi parle de « bec »), tandis que le terme Samana  veut dire « apaisement »[2].

Cette Mudra fait partie de ma « trousse d’urgence » (un peu comme l’arnica quand on se promène avec un bambin un peu aventurier…). Pour ceux qui ne connaissent pas les Hasta Mudra, je ferai bientôt un article à propos des Mudra pour en dire un peu plus sur leur fonctionnement…

 

Comment faire la Mudra Mukula ?

Sur chaque main, rassemblez le bout de vos quatre doigts contre le pouce – cela forme une sorte de bouton de fleur – et au choix :

– poser la Mudra sur vos genoux, dans une position confortable.

– placer les extrémités des doigts de vos deux mains sur la partie de votre corps que vous sentez douloureuse ou tendue. La Mudra agit alors un peu à la manière d’un rayon laser d’énergie régénératrice.

mukul mudra yoga lyon
Illustration de Ito Joyoatmojo

En quelques minutes déjà cette Mudra diffuse ses effets apaisants, décontractants et ré-équilibrants. Elle a l’avantage d’être confortable, de pouvoir se faire n’importe où et de pouvoir être tenue longtemps. Pour véritablement expérimenter en profondeur une Mudra et inscrire les effets sur le long terme, on préconise une tenue de 30 à 45 minutes, qui peuvent être répartie en 3 moments distincts.

Je trouve que les deux options fonctionnent bien, quoique de manière un peu différente ; à vous de tester et de choisir celle qui vous convient le mieux…

 

Les effets de Mukula Mudra (ou Samana Mudra, Sukri Mudra, Tridosha naashak Mudra)

L’idéal est de pratiquer la Mudra sans en connaître les effets, sans savoir à quoi s’attendre pour être complètement ouvert à l’observation ; si vous voulez d’abord pratiquer, alors arrêtez-vous là 😉

mandala-1817102_640-copie

La Mudra Mukula est ré-équilibrante et apaisante car elle est en lien avec les 5 éléments.

En effet, en Ayurveda, chaque doigt est relié à un élément et à l’énergie qui lui correspond (les 5 éléments doivent être équilibrés pour procurer la guérison), si bien que chaque Mudra établit ainsi une circulation d’énergie spécifique et contrôlée (c’est une onde de forme). Pendant la prise de la mudra, il est possible que vous sentiez un léger picotement ou une pulsation au bout de vos doigts.

mudra ayurveda yoga Lyon
Association des doigts aux éléments [3]

Comme dans Mukula Mudra (ou Samana Mudra) les 5 doigts sont rassemblés, la Mudra agit de manière égale sur les 5 éléments et les équilibre.

Sa forme spécifique (un ami m’a dit que c’est une position de main utilisée aussi par les magnétiseurs) fait qu’elle rassemble les énergies des 5 éléments  et qu’elle les concentre de façon à ce que les organes se « rechargent » et retrouvent leur vitalité. Selon la manière dont vous procédez, soit la Mudra opère de manière autonome, soit c’est vous qui guidez son énergie en la pointant vers telle ou telle partie du corps.

Quoiqu’il en soit, le rééquilibrage des 5 éléments améliore une des fonctions vitales principales du corps : la digestion (une mauvaise digestion est en effet la principale causes des maladies en Ayurveda)

Pour résumer, cette mudra :

équilibre les 5 éléments et les énergies qui leur correspondent

améliore la digestion et favorise l’absorption des nutriments

soulage rapidement les tensions ou douleurs lorsque l’on pose la pointe des doigts sur la zone à traiter

détend et ramène la vitalité aux organes internes

détend et relaxe (le système digestif et le système nerveux étant liés, faire cette mudra permet aussi de se relâcher et de se détendre….)

Mudra Mukula ou Samana Mudra est donc considérée comme ayant un grand pouvoir régénérant. Elle ne fait pas partie à proprement parler des mudra « méditatives », mais est quoiqu’il en soit une mudra réparatrice. Elle est une sorte de concentré d’énergie, un peu comme le bouton de fleur contient toute la puissance de la plante (on se rapproche presque de la gemmothérapie…)

mudra yoga Lyon mukula

 

Utilisation de la Mudra Mukula avec Gertrud Hirschi

Nous avons dit tout à l’heure qu’il était possible de poser la pointe des doigts sur les zones tendues. Voici un « trajet » préconisé par Gertrud Hirschi dans son livre Les Mudras, le yoga au bout des doigts. J’ai suivi quelque temps ce qu’elle y propose mais j’ai ensuite un peu modifié le processus pour l’adapter à mes contraintes et l’intégrer dans mon quotidien. N’hésitez pas à faire la même chose !

Dans son ouvrage, elle suit ce que préconise le scientifique américain Samuel West et explique qu’il faut poser les doigts de la façon suivante, en fonction des différents organes:

Poumon : poser les doigts de la main gauche environ 5 cm sous la clavicule gauche et les doigts de la main droite environ 5 cm sous la clavicule droite.

Estomac : Les doigts des deux mains sont placés sous le sternum.

Foie et vésicule biliaire : placer la main gauche sous le sternum et avec la main droite, passer 21 fois par dessus les extrémités des côtés du flanc droit ; comme si on voulait enflammer une allumette.

Rate et pancréas : placer la main droite sous le sternum et avec la main gauche, passer 21 fois par dessus les extrémités des côtés du flanc gauche ; comme si on voulait enflammer une allumette.

Reins : poser les doigts des deux mains environ à 5 cm au dessus de la taille, contre le dos.

Vessie : poser les doigts des deux mains de part et d’autre du pubis.

Intestins : avec une main, partir du nombril et faire un cercle toujours plus grand de la droite vers la gauche (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre), comme une spirale.

Voici les conseils généraux qui accompagnent la prise de chacune des Mudra :

– La pression entre les doigts est légère et délicate et les mains sont détendues.

– La Mudra peut être pratiquée debout, assis, couché ou en marchant, mais l’idéal reste d’être attentif à ce qui se passe dans son corps afin de renforcer le geste (elle déconseille de le faire en regardant la télévision par exemple)

– Il est préférable d’accompagner la Mudra d’une respiration ample et calme.

– Il est recommandé de tenir la Mudra 45 minutes (avec possibilité de fractionner en 3 fois 15 min.) pour en ressentir pleinement les effets.

 

Mudra Mukula dans la vie quotidienne, un autre exemple de « trajet » :

J’avais promis que les Mudras étaient des outils pratiques et faciles à intégrer dans la vie quotidienne et voilà que je vous parle de les tenir 45 minutes en conscience avec une respiration yogique 🙂 Rassurez-vous, ce n’est pas toujours nécessaire !

Le Dr Dhiren Gala explique que les Mudra peuvent aider des personnes qui n’ont jamais entendu parler de cette thérapie, qu’elle peut s’appliquer à des enfants ou à des malades mentaux et aussi à des gens semi-conscients ou inconscients (avec des bandes élastiques pour maintenir les doigts). Autrement dit, selon lui, ce n’est pas le fait d’y croire qui fait que ça marche.

Il existe donc plusieurs sources sur les Mudra et c’est parfois difficile de faire la part des choses entre les merveilles promises par leur pratique et les faits réels. Je vous propose donc tout simplement de tester par vous-même et de suivre votre instinct…

Pour ma part, voici comment je procède…

 

Mudra Mukula express (apprivoisez-là un peu avant tout de même…) :

C’est la manière dont je procède dans la journée, quand je n’ai pas le temps de m’asseoir et de prendre un vrai moment pour moi.

Quand ? Quand le besoin s’en fait sentir (sensation d’estomac noué, stress, ventre tendu…), à n’importe quel moment de la journée. J’aime bien le faire avant le repas – les organes sont détendus et la digestion se passe mieux – quand je travaille, la nuit quand je me réveille, le soir avant de m’endormir, quand j’ai des règles douloureuses, quand je sens que je m’emballe…

Comment ? Je prends la Mudra et je dépose l’extrémité de mes doigts sur l’endroit douloureux. Cela peut se faire avec une main ou les deux, selon ce que j’ai de disponible (une main qui mélange la soupe, l’autre qui fait la Mudra ;-), debout, assise, en marchant (je fais la mudra dans ma poche)… Par contre, j’ai noté que c’était beaucoup (beaucoup) plus efficace quand on « écoutait » la zone traitée.

Où ? Je pose la Mudra n’importe où sur mon corps. Je n’ai jamais essayé sur les membres (tenez-moi au courant si vous testez). Le plus souvent c’est sur le buste, au niveau du ventre ou du plexus solaire (juste sous le sternum).  J’ai noté que poser la Mudra sous les clavicules – comme le préconise Gertrud Hirschi – détendait encore plus la zone du ventre (ça m’a surprise parce que je n’ai pas trouvé ça intuitif, mais j’imagine que ça détend le diaphragme…)

Combien de temps ? Jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux, ce qui vient en général assez rapidement (pour ma part 3-4 minutes au total suffisent, mais je le fais plusieurs fois dans la journée, et ce n’est pas une détente en profondeur)

Les effets ? J’ai parlé « d’écouter la zone traitée », parce que je trouve que cela fait effectivement du bruit. Quand les organes se décontractent, ça gargouille, on a envie de soupirer et souvent – désolée – on rote. Peut-être aussi que vous éprouverez une légère sensation de picotement au bout des doigts.

mudra samana yoga lyon

 

Apprivoiser une Mudra :

Avant d’utiliser la version express, je vous recommande tout de même d’apprivoiser la Mudra, surtout si c’est la première fois que vous pratiquez. Cette manière d’approcher une Mudra est valable pour toutes les autres…

1. Pour ce faire, choisissez un moment de calme, asseyez-vous dans une position confortable (au sol ou sur une chaise) et commencez à écouter votre respiration et votre corps.

2. Prenez le temps qu’il vous faut, parcourez mentalement votre corps, sentez sans les juger les tensions et les inconforts qui se présentent à vous. On est souvent surpris de voir ce qu’on trouve alors que l’on n’avait jusqu’à présent rien remarqué. Plus vous pratiquerez cet exercice d’attention, plus vous serez réceptif et sensible à votre corps, et mieux vous serez à même de vous soutenir dans votre santé.

3.  Prenez la Mudra et gardez-la quelques instants en étant attentif à ce qui se passe dans votre ventre. Si le besoin s’en fait sentir, posez-la ensuite sur les endroits où vous ressentez un besoin.

4.  Soyez curieux mais n’attendez rien, observez simplement ce qui se passe ; qu’est-ce qui se met en route ? Qu’est-ce que je ressens ?

5.  Soit il se passe quelque chose et vous avez trouvé ce dont votre corps a besoin.

 

Je ne sens rien !!

Soit il ne se passe rien, alors recommencez et essayez vraiment de vous reconnecter à votre corps : peut-être qu’il se passe quelque chose mais que vous ne le sentez pas (cela peut parfois prendre du temps selon votre état de stress, votre disponibilité mentale…). Ne vous découragez pas, la sensibilité de chacun est différente…

Soit il ne se passe vraiment rien et c’est parce que cela ne vous convient pas. Au moment où vous faites la Mudra votre corps n’en a pas besoin (attention, ceci n’est pas une excuse pour laisser tomber 😉 il m’arrive parfois de faire des Mudra et de me rendre compte que cela ne marche pas parce que j’ai mal ciblé mon inconfort)

Pour terminer, voici un petit exemple de trajet que vous pouvez faire sur votre ventre (le lieu de la digestion de nos émotion…), pour en détendre tous les organes internes (n’oubliez pas les poumons – zone clavicule- qui ne sont pas sur le modèle mais qui détendent le diaphragme !).

L’idéal est de faire cette courte pratique pour terminer votre méditation ou après votre séance de yoga ; je la propose parfois à la fin de mes cours de yoga

Mudra Mukula yoga lyon
Illustration Larousse

Note : les ovales représentent l’endroit où se posent les extrémités des doigts des deux mains. Les mains sont alors l’une au dessus de l’autre, sauf pour la zone du pubis où les mains sont l’une à côté de l’autre. Puis les mains se séparent et chacun de leur côté, le bout des doigts se pose ensuite là où se trouvent les petits cercles.

N’hésitez pas à suivre avant tout votre instinct sur la durée et l’endroit où poser les doigts et n’hésitez pas à me faire part de vos sensations !

mandala-1817102_640

Détails techniques :

Il existe de nombreux ouvrages sur les Mudra et surtout, de nombreuses sources. Toutes ne disent pas la même chose et leur validité – faute d’études faites auprès d’un large public dans des conditions strictes – n’est pas vérifiée. Même si j’ai essayé d’être précise, je n’ai pas encore assez de recul avec mes quelques mois de pratiques et il est possible que vous trouviez des informations différentes ailleurs. La seule chose qui compte avec les mudra est la pratique personnelle, assidue et attentive. Les « résultats » ou tout du moins les expériences sont surprenantes ; Gertrud Hirschi parle de « petites centrales d’énergie que chacun d’entre nous possède potentiellement au bout des doigts ».


[1] Nom des mudras : La tradition des Mudras est ancienne et il n’existe pas de consensus à leur sujet. Il est donc possible de trouver différents noms ou différentes utilisations (même si en général elles sont approchantes) pour chacune d’elles. 

[2] Pour la traduction des mots sanskrit, je me base sur Héritage du sanskrit ; dictionnaire sanskrit-français de Gérard Huet et sur Le dictionnaire sanskrit-français de Stchoupak, Nitti et Renou. Je n’ai pas trouvé le sens de Naashak et de Sukri, mais je ne suis pas sanscritiste et j’ai peut-être été trompée par la base…

[3] Pour la correspondance des doigts avec les 5 éléments, je me réfère à l’école dominante (G.Hirschi, Acharya Keshav Dev, Dr. Dhiren Gala, David Frawley…) bien qu’il existe une seconde école (celle du Dr Vasant Lad, dont les livres sont très intéressants et bien documentés) qui donne des correspondances différentes. Je ne sais pas pourquoi il y a deux systèmes distincts qui existent… J’ai choisi ce qui m’a été transmis et ce que j’expérimente…

Sources :

  • Gertrud HIRSHI, Les Mudras, Le yoga au bout des doigts ; éd. Le courrier du livre, p.150 pour la Mudra Mukula.
  • Dr. Dhiren GALA, Health at your fingertips ; éd. Healing hands
  • K. LEGERET et MACNOCHHAYA, La gestuelle des mains dans le théâtre dansé indien ; éd. Geuthner.

17 réflexions sur “Détente et bien-être avec la Hasta Mudra Mukula

  1. Bonjour,
    Je tiens à vous dire que je trouve votre discours apaisant. Nous avons chacun notre ressenti et vos paroles me donnent envie d’essayer.
    Vous restez humble, bienveillante et vous partagez votre bien être avec nous 😊. Je trouve ça magnifique. Namaste

    J'aime

  2. Bonjour,
    Je tiens avant tout à vous remercier par votre article. Je me permets de vous contacter car je souhaiterais mettre en place la Hasta Mudra Mukula sur mon plexus solaire. En effet, je ressens des douleurs à ce niveau. Pour l’estomac : Les doigts des deux mains sont placés sous le sternum. Il vaut mieux donc adopter une position couchée ? Par exemple, on peut adopter la posture Viparita Karani (posture de l’Équerre contre un mur) ? Je pense que les doigts doivent être tendus, en position verticale, avec l’extrêmité des doigts situés vers le bas. Afin d’être en mesure de rester 45 minutes dans cette position (ou 3 fois 15 minutes), pe pense qu’on peut casser les poignet afin d’avoir les avant bras « assez horizontaux ». Enfin, concernant les doigts des deux mains placés sous le sternum, ceux-ci sont placés latéralement (gauche – droite) ou transversalement (dessus – dessous) ? Merci infiniment pour vos éclaicissements. Au plaisir de vous lire. Namaste

    J'aime

  3. Bonjour Thierry,

    Merci pour votre commentaire.

    La mudra détend en effet les organes et peut faire du bien à votre plexus solaire. S’il vous semble tendu, n’hésitez pas en complément à faire quelques étirements pour assouplir la cage thoracique, redonner de l’amplitude à la respiration de façon à ce que le diaphragme retrouve sa mobilité (l’ostéopathie parvient aussi très bien redonner de la mobilité aux diaphragmes « bloqués ») et puisse venir masser le plexus solaire à chaque respiration. Il y a des exemples dans les débuts des 2 séances à télécharger proposées sur le site. (1/2 lune au sol et les étirements assis).

    Pour ce qui est de la mudra : peu importe la position dans laquelle vous êtes, l’important étant que votre buste soit détendu et le souffle naturel. Ca peut être allongé, debout ou assis sur une chaise. La pointe des doigts est dirigée non pas vers le bas, mais vers l’endroit que vous voulez « traiter ». Un peu comme si vous vouliez envoyer un rayon laser – qui sortirait de la pointe de vos doigts – vers l’intérieur de votre corps.

    Si vous tenez 15 minutes la mudra, il faut en effet être confortable et détendu, avoir une position que l’on peut tenir sans contrainte ; choisissez là où vous êtes le mieux avec les poignets…

    Pour le placement des mains l’une à côté ou l’une au dessus, G. Hirshi ne donne pas d’informations supplémentaires. De mon côté je ne ressens aucune différence, les doigts travaillent sur une zone autour des doigts donc peu importe leur placement.

    Pour résumer, la pointe des doigts doit être dirigée / posée sur le buste (et non vers le bas), à l’endroit où on sent que ça pourrait faire du bien. Etre à l’écoute de ce qui se passe, et selon les cas, peut-être des sensations de bulles d’air qui se déplacent, de gargouillis…

    Note : je ne sais pas pourquoi, poser les doigts au niveau des clavicules comme je l’ai noté dans l’article détend le plexus – en tout cas pour moi 🙂

    Bonne pratique à vous !
    Namaste

    J'aime

    1. Bonjour,

      Tout d’abord, je tiens avant tout à vous exprimer ma plus sincère gratitude pour votre réponse très détaillée, et pour tout le temps que vous avez passé ainsi. J’en suis vraiment honoré, car 99 % des personnes, soit ne répondent pas, soit très peu.

      De mon côté, j’ai lu attentivement vos propos, et je vais mettre tout cela en pratique. Sinon, juste pour information, je suis tombé ce matin sur une vidéo s’intitulant « Rudra Mudra Yoga For Health » dont le lien est https://www.dailymotion.com/video/x5tbpe9

      [https://s2-ssl.dmcdn.net/k7kql/526×297-esb.jpg]

      Rudra Mudra Yoga For Health – Video Dailymotion http://www.dailymotion.com Watch the video «Rudra Mudra Yoga For Health» uploaded by Mobvidz on Dailymotion.

      Si vous le souhaitez, vous pourrez visionner cette vidéo où elle aborde la Hasta Mudra Mukula à partir de l’instant 04:06. J’ai tout simplement remarqué comment elle joint les extrêmités des doigts de la main droite et de la main gauche. Mon bon sens va dans votre direction : en effet, si nos doigts sont des antennes, autant qu’ils pointent vers l’organe à traiter (pour ma part, la partie du ventre située sous le sternum).

      Plein de bonheur à vous. Namaste.

      Je vous souhaite une très bonne journée.

      ________________________________

      J'aime

      1. Avec plaisir Thierry ! Je viens de regarder, il s’agit en effet de la même mudra, mais une variante je crois pour accorder le haut et le bas du corps. Je ne l’ai jamais faite / vue. J’essaierai 🙂 Belle soirée !

        J'aime

  4. Bonjour, Je cherche depuis plusieurs années des réponses à mon problème de sommeil. J’ai dû arrêter la prise d’un somnifère retiré du marché, mais prescrit plusieurs années. J’ai 83 ans et ceci m’a provoqué des malaises importants. En accord avec mon médecin traitant : plus de somnifères. Ce qui me gâche la vie, c’est que je l’ai arrêté en 2012 et que, depuis, j’ai du mal, surtout à m’endormir = 8 ans….. Il m’arrive de devoir attendre 4 h du matin. Quand j’ai découvert les mudras dans la revue Rebelle Santé, j’ai tout de suite essayé le mudra Shatki qui m’a permis de m’endormir pendant un mois…….J’étais émerveillée. Malheureusement ça ne marche plus et je me demande pourquoi. Il était préconisé de le maintenir pendant 12 mn, ce que j’ai respecté. Faut-il le maintenir plus longtemps ? ou plutôt tenter un autre. J’ai un bouquin de Gertrud…..et un de Villecroix et Da Sylva.et je m’en inspire, mais depuis qq années je n’arrive pas à trouver.pourquoi ça ne marche plus. Par ailleurs, je pratique tous les jours pendant 1 h des mudras conseillés contre le stress, en début d’après-midi, et cela me procure un bien-être remarquable.

    Je me permets de m’adresser à vous pour tenter de mettre au clair cette difficulté d’endormissement. Merci beaucoup pour vos conseils.

    J'aime

    1. Bonjour Christiane,

      Je vous remercie pour votre message et votre témoignage sur les mudras. Votre pratique est remarquable ! Tenir des mudras sur le long terme est un vrai travail de méditation et d’appropriation.
      Quelle mudra avez-vous utilisé pour le sommeil et qui fonctionnait au départ ?

      Il y a un lien entre les doigts et les éléments, et la mudra devait à cette époque rééquilibrer des éléments qui étaient déséquilibrés et qui perturbaient votre sommeil. Peut-être que maintenant, les éléments qui vous composent (vos dosha, si vous connaissez un peu l’Ayurveda) sont déséquilibrés d’une façon différente et que la mudra ne convient plus car elle n’agit plus sur les éléments dont vous auriez besoin qu’ils soient rééquilibrés…

      Les problèmes de sommeil sont liés à un excès de vent et d’air (Vata). Et justement, plus on avance dans le temps et dans l’âge, plus c’est ce Vata qui devient dominant et qui passe en excès. Si en plus vous avez une constitution qui contient beaucoup de Vata et que vous avez eu une vie avec beaucoup de stress, il y a des chances que ce Vata ce soit vraiment déréglé sur le long terme, ce qui cause des soucis d’endormissement.

      En règle générale, on préconise, pas d’écran, télé ou autre au moins 1h avant de dormir, boire chaud toute la journée, éviter les changements de températures brutaux, surtout le froid, éviter le vent, les aliments légers et ne pas hésiter à utiliser de l’huile. Vous pouvez vous masser le dessous des pieds avec de l’huile de sésame avant de vous endormir (attention juste à l’odeur, l’huile peut avoir tendance à rancir, je vous conseille de mettre de grosses vieilles chaussettes…)

      L’idéal, serait de consulter un médecin / thérapeute ayurvédique pour qu’il puisse comprendre comment votre Vata a été déréglé (importance d’avoir un suivi de plusieurs consultations, ne voyez pas un médecin indien qui vient faire « un tour » en France). Une fois Vata remis dans son siège, vous aurez beaucoup plus de facilité à vous endormir. Mais cela peut prendre quelques semaines / mois à remettre en ordre si vous voulez que ça marche sur le long terme.

      J’espère que cela vous aidera,
      A bientôt !

      J'aime

      1. Merci beaucoup de me répondre aussi rapidement. Je ne connais pas grand’chose à l’ Ayurveda. J’étais abonnée à la revue Rebelle Santé et dans l’un de leurs numéros j’ai découvert tout un article sur les mudras dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai fait un peu de yoga quand j’étais plus jeune, mais à mon âge c’est impossible. Je me suis dit qu’il fallait que j’essaie. L’après-midi j’ai essayé les mudras conseillés contre le stress et je me suis aperçue que ça me faisait du bien. Le soir j’ai tenté le Shakti conseillé pendant 12 mn pour s’endormir et je me suis endormie comme un bébé. Et ça a marché pendant un mois. J’ai lu votre article sur internet où on parle de 3/4 d’heure. Hier soir j’ai fait ce mudra pendant 3/4 d’h et je me suis endormie. Comme vous pensez que sur le long terme il s’agit du dérèglement de Vata…..Je ne sais pas ce que c’est. Quel est le mudra qui permet de travailler dessus ? J’ai 3 bouquins : un de Gertrud Hirsch, un de Serge Villecroix et un de Kim Da Silva. Puis-je trouver dans l’un des trois le mudra qui correspond à Vata ? Et je vais tenter de trouver un médecin thérapeute ayurvédique.

        J’ai une cousine qui a 92 ans et elle m’a demandé ce que je pratiquais pour me détendre. Elle non plus n’avait jamais entendu parler de mudras. Elle m’a demandé de lui imprimer l’article. Une semaine après elle m’a téléphoné pour me dire qu’elle trouvait ça génial et qu’elle se sentait bien depuis qu’elle les pratiquait. Et, a-t-elle ajouté : je ne pars pas de chez mois plusieurs jours sans emporter mes « feuilles ». Elle n’a pas de problème de sommeil, mais depuis elle a perdu son mari, elle a quelques angoisses.

        Dans mon entourage personne n’y croit et on me dit : ça marche parce que tu y crois. Alors que la 1re fois j’étais un peu sceptique mais je ne m’évertue plus à convaincre. Prendre un somnifère c’est plus simple c’est sûr, mais lourd de conséquences.

        Merci encore d’avoir répondu à mon appel. C’est la 1re fois qu’on daigne me répondre. C’est très gentil. Je m’attèle à lutter à nouveau et vous tiendrai au courant si vous le permettez.

        Cordialement.

        _____

        J'aime

  5. Coucou Christiane !

    Je réponds avec plaisir parce que je suis passionnée et que je suis seule derrière ce site (je suis une vraie personne, pas une équipe de journaliste ;-). Je trouve super qu’ « à votre âge », comme vous sites, vous preniez le temps de lire sur internet de de commenter !

    Pour répondre à vos questions : les mudras sont utilisées en Inde par l’Ayurveda (la médecine traditionnelle indienne), dans certains hôpitaux. Il y a même un médecin qui les fait tenir à ses patients qui sont dans le coma, en mettant un bout de scotch pour faire tenir les doigts ensemble… Selon lui, les mudras sont efficaces pour certains troubles.

    Pour comprendre comment marchent les mudras, il faut savoir que chaque doigt correspond à un élément (cf. la photo de l’article). Quand la pulpe de votre pouce se pose sur a pulpe d’un autre doigt, cela active l’élément. Quand la pulpe de votre pouce se pose sur la phalange d’un autre doigt, cela pacifie l’élément.
    La mudra proposée ici équilibre tous les éléments, c’est pour ça que ça marche (elle matche pour presque tout en fait, tant que ce n’est pas trop sérieux, bien sûr)

    On considère que les problèmes de sommeil sont dus à un excès de vent et d’éther dans votre organisme (autrement dit, il y a trop de mouvement à l’intérieur de vous pour trouver le sommeil). Pour s’endormir, il faut donc trouver une mudra qui pacifie le vent et l’éther, qui les calme. Pour les pacifier, vous pouvez donc replier l’index et le majeur à l’intérieur de votre paume de main et poser le pouce dessus.

    Ca va être efficace sur le court terme mais si en plus de problèmes de sommeil vous avez des symptômes d’excès de Vata (comme des ballonnements, des intestins pas très en forme, des crampes, des articulations qui craquent, sécheresse de la peau, de l’anxiété etc… ca ne suffira pas). N’hésitez pas à me dire dans quelle région vous êtes, je connais peut-être une collègue praticienne en ayurveda…

    En tout cas, les livres que vous avez sont biens, je connais surtout celui de Gertrud Hirshi.

    Bonne pratique et merci pour vos partages !

    J'aime

    1. Merci beaucoup. C’est gentil de m’aider. Hier soir j’ai refait le Shatki pendant 3/4 d’h avant de me coucher et j’ai dormi de 11 h 1/4 à 9 h ce matin. Que ça fait du bien. Je vais noter de mudra mukula également. Si les gens savaient à quel point les mudras peuvent nous aider, ils ne prendraient pas toutes ces cochonneries qui nous rendent dépendants et nous détraquent. Merci encore. J’habite à proximité de Rennes.

      Puis-je me permettre de vous parler d’une amie qui a un problème, sans doute dû au stress, mais que personne n’arrive à résoudre. Elle a qq années de moins que moi. Quand elle doit sortir pour faire des courses, elle panique à l’entrée du magasin et doit vite demander s’il y a des toilettes. S’il n’y en a pas, ça part comme une diarrhée subite et je vous dis pas combien elle est paniquée. Elle doit rentrer vite fait chez elle, sans ses courses…. Si elle ne bouge pas de chez elle, rien ne se passe. Ca fait des années que ça dure et je crains qu’elle fasse une dépression. Les médecins lui disent que c’est dans sa tête que ça se passe. Ils ne lui apprennent rien, elle le sait. Mais où trouver la solution ? Ce matin je pense aux mudras. Si ça ne vous dérange pas, merci pour elle.

      Cordialement.

      Christiane

      _____

      J'aime

      1. Je suis contente que la mudra fonctionne pour vous ! Pour votre amie, malheureusement, à distance sans avoir de contexte général, je ne peux rien faire. Peut-être que consulter non pas un médecin généraliste mais un psychologue serait plus efficace ? Puisqu’elle semble reconnaître elle-même que le souci vient d’elle… Certaines personnes utilisent aussi parfois l’hypnose ou la PNL (programmation neuro-linguistique : thérapie courte qui résoud un problème en particulier).

        Vous avez la chance d’habiter à Rennes, c’est là que ma formatrice en Ayurveda exerce : vous pouvez la consulter, elle s’appelle Isabelle Hernandez, et a créé l’institut AYAM. Elle est très efficace (mais elle a beaucoup de demandes, et il faut parfois 5 mois pour un RDV…). N’hésitez pas, vous apprendrez plein de choses !

        Bonne continuation avec les mudras !

        J'aime

      2. Merci. C’est très gentil de me répondre. Il va falloir que je patiente parce que je me suis endormie à 4 h ce matin. Je vais voir pour la possibilité de voir cette personne. J’ai regardé un peu hier sur internet, mais les consultations sont à 70 € souvent et j’ai déjà dépensé beaucoup avec une magnétiseuse qui s’est montrée efficace, mais comme pour tout ça ne dure pas. Je vais voir. Merci encore.

        _____

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s