Ama 1 – les toxines en Ayurveda

Mauvaise digestion et Ama

ama ayurveda lyon
Trop de toxines affaiblissent le système immunitaire et prédisposent au rhume.

 

Comment sont créées les toxines (ama) ?

 

Lorsque la digestion se fait mal, les aliments absorbés ne sont pas toujours complètement assimilés. Les résidus de nourriture qui restent s’accumulent et stagnent dans notre organisme, formant des toxines (ama). Pour l’Ayurveda, Ama est la cause de toutes les maladies…

 

Nous avons vu dans l’article sur le feu digestif que lorsque agni n’était pas au mieux de sa forme, il arrivait que certaines substances ne soient pas complètement digérées et restent dans les intestins. Ces résidus stagnent, fermentent et entretiennent des micro-organismes qui perturbent la flore intestinale et l’assimilation des nutriments. Ces résidus toxiques sont appelés ama en Ayurveda.

ama ayurveda toxines intestins

Comment est produit Ama ? – quelques clefs pour l’éviter…

Les toxines sont produites parce que le feu digestif n’a pas pu faire correctement son travail de concassage des aliments (pour mieux comprendre le travail de Agni, lire l’article à ce sujet) et que certains résidus restent et se putréfient. Si ce travail n’a pas pu être fait, c’est parce que :

 

Le feu digestif est insuffisant. Soit en raison de notre constitution (certaines personnes ayant une constitution – prakriti – à dominante Kapha ont un feu digestif naturellement faible), soit parce que nos dosha sont déséquilibrés, soit parce que nous avons éteint le feu digestif par une trop grande quantité de nourriture, ou parce que nous avons bu trop d’eau après le repas et dilué les sucs digestifs. Il y a de nombreuses autres raisons, mais ce sont les principales. Un agni faible est en tout cas la principale cause de création de toxines.

La nourriture n’est pas adaptée. Une alimentation trop raffinée, industrielle n’est pas reconnue par le corps. Il ne sait pas trop quoi faire de ces molécules synthétiques, de ces additifs qu’il ne reconnaît pas et ne parvient pas faire le tri entre ce qu’il faut garder et ce qu’il faut éliminer.

Les combinaisons alimentaires ne sont pas respectées. Les mauvaises associations alimentaires peuvent aussi fabriquer des toxines car elles inhibent le système enzymatique (la production des enzymes digestives). Des aliments qui auraient été rapidement digérés et bien assimilés un par un ne le sont plus quand ils sont mélangés à d’autres.

Quelques exemples :

  • manger une boisson ou un dessert glacé après le repas,
  • manger un fruit cru après le repas,
  • mélanger les solanacées (pommes de terre, poivrons, tomates…) et les laitages (beurre, yaourt, fromage…),
  • mélanger les céréales (et autres sucres complexes) avec des œufs, des fruits ou des produits laitiers.

On mange trop vite, stressé, ou avec trop d’émotions. La digestion commence dès la bouche avec l’élaboration du « bol alimentaire » et le travail de la salive (qui digère les amidons). Ne pas mâcher donne plus de travail au système digestif qui s’épuise. Le stress quant à lui ralentit la circulation des enzymes digestifs ou cause une sécrétion excessive d’acide chlorhydrique dans l’estomac, irritant les muqueuses gastriques et intestinales (les parois des intestins, plus « poreuses », laissent alors passer plus de toxines).

On se couche alors que l’estomac est encore plein. Le corps s’endort, les fonctions vitales ralentissent et la digestion aussi. La nourriture qui n’a pas eu le temps d’être digérée reste dans l’estomac et fermente au milieu des enzymes digestifs.

 

 

La qualité du feu digestif est primordiale. Une personne avec un faible feu digestif va très facilement créer des toxines même sans faire d’excès de nourriture. Le meilleur aliment du monde, le plus bio, le plus sain, le mieux cuisiné possible se transformera facilement en toxine si le feu digestif n’est pas capable de faire son travail.

Écoutez votre corps, si vous n’avez pas faim c’est que le feu digestif n’est pas en mesure de digérer correctement.

 

Comment savoir si j’ai des toxines ?

Le prochain article vous permettra de comprendre dans quelle mesure l’ama peut vous causer des problèmes et surtout, vous donnera les outils pour savoir si vous avez ou non des toxines…

En attendant, pour réduire la production de toxines, vous pouvez :

  • soigner votre feu digestif (agni)
  • avoir une nourriture adaptée à votre constitution (éventuellement à votre déséquilibre) et à la saisons.
  • Faire attention aux combinaisons alimentaires (cf. ci-dessus)
  • manger calmement, en conscience, et en mâchant !
  • ne pas dormir l’estomac plein.

 

mandala

 

Quelques pistes pour commencer à éliminer Ama…

Dans un second article, nous verrons comment prévenir et évacuer Ama. En attendant, voici quelques pistes :

 

Si vous n’osez pas vous lancer seul la première fois dans les nettoyages, n’hésitez pas à regarder la page des stages et ateliers, chaque année sont proposés soit des stages, soit des ateliers détox où se mêlent pratiques de yoga et pratiques de nettoyage

.

mandala

Soyez bienveillants avec votre corps, préservez-le, soutenez-le, accompagnez-le il vous portera loin !

 


Bibliographie :

  • Anne Mc Intyre ; La Bible de L’Ayurveda ; éd. Guy Trédaniel.
  • Dr Vasant Lad, Ayurveda : science de guérison,  éd. Guy Trédaniel.
  • Partap Chauhan, Ayurveda, l’équilibre de la vie, le Courrier du Livre, 25 mai 2009.

7 réflexions sur “Ama 1 – les toxines en Ayurveda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s