Ama 2 – Et si j’avais des toxines ?… C’est grave ?

Les conséquences d’ama

 

ama toxine ayurveda lyon
Détail de La Gourmandise de Raymond-Douillet

 

Comment savoir si j’ai des toxines ?

 

Nous savons maintenant comment sont créées les toxines, on essaie même de faire de notre mieux pour suivre les quelques règles qui permettent de les éviter… Mais voilà, c’est important de se faire plaisir et on vient de craquer sur la raclette ou la mousse au chocolat en dessert. Alors, avoir des toxines, c’est si grave?

 

C’est là que ça peut parfois être vraiment injuste. Craquer sur une mousse au chocolat n’a pas le même effet sur tout le monde : je connais des personnes qui font un arrêt digestif à la première cuillère, d’autres qui peuvent s’en enfiler 10 sans aucun problème ! Ils gardent la langue rose et fraîche et une forme olympique…

 

glace ayurveda digestion ama
En plein été, une bonne constitution Pitta n’aura aucun mal à digérer une glace (voire deux… c’est pas juste !!)

 

Pourquoi ? Tout est une question de feu digestif. Comme nous l’avons vu dans l’article sur Agni, la « digestibilité » (pour peu que ce mot existe…) d’un aliment ne vient pas uniquement de l’aliment lui-même, mais de l’alchimie qu’il produira avec votre corps. Autrement dit, le meilleur aliment du monde, le plus sain, le plus bio, etc. produira des toxines si votre corps n’est pas capable de l’assimiler. A l’inverse, si votre pouvoir de digestion est au top, vous pourrez vous permettre des écarts de temps en temps (pas trop souvent quand même, pour ne pas briser l’équilibre et affaiblir votre feu digestif.) sans trop de dommages.

 

Ayurveda agni lyon
Pour optimiser la digestion, soyez gourmand, dans la bonne humeur 🙂

 

Pour savoir si votre feu digestif est en forme, vous trouverez dans l’article sur Agni différentes clefs, notamment le lien entre la capacité digestive et la constitution ayurvédique (prakriti) ; car certaines constitutions fabriquent plus facilement des toxines que d’autres…

 

Que se passe-t-il quand j’ai trop d’Ama ?

Admettons que je mange ladite mousse au chocolat après un copieux repas et uniquement par gourmandise. Dans ces conditions c’est sûr, mon feu digestif risque de ne pas fonctionner de façon optimale. Il y a donc de fortes chances que je produise de l’ama…

Rappelons que l’ama (cf. l’article sur la création des toxines) vient de résidus d’aliments qui ne sont pas correctement assimilés ; ces résidus stagnent dans les intestins, se putréfient et créent ce que l’on appelle des toxines. Quelles sont les conséquences de la production d’ama ?

 

ama ayurveda toxines intestins

La flore intestinale est un milieu riche qui peut être perturbé par une mauvaise alimentation ou un excès d’antibiotiques.

 

Ama se stocke d’abord dans l’intestin et perturbe son fonctionnement ; notamment celui des bactéries intestinales qui jouent un rôle très important dans la santé. Ces bactéries sont la clef de notre immunité et permettent la synthétisation de certaines vitamines.

L’intestin et ses neurones jouent aussi sur notre humeur : trop de toxines, une carence en nutriments de qualité, une mauvaise alimentation, peuvent perturber le fonctionnement de ces neurones (et de celles du cerveau) et conduire à la dépression [1] ou altérer les fonctions du cerveau comme la mémoire et la concentration [2].

Quand elles restent trop longtemps dans l’organisme et qu’elles s’accumulent, les toxines migrent ensuite via le sang, vers les organes et les tissus du corps, créant le terreau des maladies. Le Dr. Vasant Lad cite parmi les plus courantes l’arthrite, le diabète, les maladies cardio-vasculaires et certaines maladies auto-immunes comme la maladie de Crohn…

 

En résumé, les conséquences d’un excès d’ama : 

  • Baisse de l’immunité
  • Mauvaise assimilation des nutriments et vitamines (le corps n’est plus capable de distinguer ce qu’il doit évacuer et ce qu’il doit garder)
  • Implique plus de fatigue et joue sur notre humeur
  • Baisse de la concentration et de la mémoire
  • Fragilise certains organes
  • Favorise l’arthrite, le diabète, certaines maladies auto-immunes…

 

Comment repérer si j’ai de l’Ama ?

Avec notre mode de vie actuel, notre nourriture et notre stress, nous avons tous de l’ama. Le tout est de savoir si c’est dans des proportions « raisonnables », si l’organisme arrive à les éliminer ou s’il y a accumulation et stockage de toxines (puisque c’est ça qui va être un terrain fertile pour la maladie…).

Il faut avant tout avoir en tête que « l’encrassement » est insidieux. La formation d’Ama se fait lentement, au fil du temps et les changements sont tellement imperceptibles qu’on ne les détecte pas toujours. On s’adapte à ces petites gênes quotidiennes (on se mouche plus pendant quelques jours, on a des petits boutons, une articulation qui craque et fait mal…) et ce n’est qu’au bout d’un certain temps que l’Ama va se manifester sous la forme d’une maladie sérieuse.

 

Quelques signes de la présence d’ama :

  • mauvais appétit, indigestion et troubles intestinaux
  • somnolence et lourdeur après le repas – fatigue générale même après une bonne nuit
  • ballonnements, les urines sont troubles, les selles jaunes ou très sombres, avec parfois du mucus, présence de gaz
  • la langue est recouverte d’une pellicule blanche le matin au réveil (voir le nettoyage de la langue pour mieux comprendre)
  • haleine et odeur corporelle déplaisantes
  • léthargie, dépression, mental confus, peu de motivation
  • courbatures ou douleurs dans les articulations, maux de tête

« La racine de toute maladie est ama. […] Ama se développe quand la fonction d’agni est retardée » Vasant Lad ; Ayurvéda science de l’auto-guérison.

 

Observez-vous après un repas !

Après avoir mangé, on devrait être repus et revigoré puisque l’on est censé avoir fait le plein en énergie. Si vous vous sentez somnolent c’est probablement que toute l’énergie de votre corps est concentrée dans la digestion de votre repas… Il y a de fortes chances dans ce cas-là que vous produisiez des toxines. Pour faciliter le travail digestif, rien de tel qu’une petite marche !

sieste
Préférez une petite marche à la sieste !

 

Quelques pistes pour éliminer les toxines…

Nous avons déjà vu dans l’article sur la création de toxines quelques « trucs » pour commencer à éliminer ama en douceur. Dans l’article suivant, vous en saurez un peu plus, avec notamment une recette de tisane anti-ama.

Et pour ceux qui veulent aller plus loi, il y a les ateliers et stages autour de l’Ayurvéda. Pratiques de détox, exercices de yoga et recettes de tisanes…

 

mandala

Soyez bienveillants avec votre corps, préservez-le, soutenez-le, accompagnez-le il vous portera loin !

 


Bibliographie :

  • [1] Sanchez-Villegas, A et coll. 2011. Dietary fat intake and the risk of depression : the SUN project. 26 janvier.
  • Jacka, FN et coll. 2010. Association of Western and Traditional Diets With Depression and Anxiety in Women American. Journal of Psychiatry, 167 : 305-311.
  • [2] pour le lien entre la mémoire et l’alimentation, le lien avec le comportement, l’intelligence etc, regarder l’excellente émission d’Arte : « comment notre alimentation influence notre santé mentale » : https://www.youtube.com/watch?v=htjtwcjVlNw
  • Dr Vasant Lad, Ayurveda : science de guérison,  éd. Guy Trédaniel.
  • Partap Chauhan, Ayurveda, l’équilibre de la vie, le Courrier du Livre, 25 mai 2009.

2 réflexions sur “Ama 2 – Et si j’avais des toxines ?… C’est grave ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s