Yoga et Ayurvéda

Yoga et Ayurvéda : deux mots pour une seule façon de vivre

Lyonyoga ayurvéda lyon - arbre

Yoga et Ayurvéda, deux sciences complémentaires

Aujourd’hui le Yoga est incontournable. On le pare de tellement de vertus qu’il en éclipse sa jumelle : l’Ayurvéda. Moins connue car plus discrète et moins spectaculaire, l’Ayurvéda a toujours accompagné le yoga dans sa quête de santé, de bien-être et de sagesse. Comment ces deux disciplines unissent leurs richesses pour nous donner au quotidien des outils permettant de nous réaliser sur tous les plans ?

 

Le Yoga et l’Ayurvéda sont deux sciences étroitement liées et possédant les mêmes racines. Traditionnellement en Inde, le Yoga traite de l’aspect spirituel de la vie tandis que l’Ayurvéda est la science de guérison des maladies, qu’elles soient physiques ou mentales. Les deux disciplines ont évolué ensemble, se sont enrichies mutuellement et unissent leur efforts dans la réalisation d’un même objectif : la Réalisation de Soi.

 

tree-2691189_1920
C’est assis sous un banian que Siddhartha compris la voie du juste Milieu, de l’équilibre entre le corps et l’esprit, grâce au joueur de luth : « si tu tends trop les cordes, elles casseront ; si tu les laisses trop lâches, elles ne joueront pas… »

 

Contrairement à ce que l’on peut croire aujourd’hui, le Yoga et l’Ayurvéda ne se cantonnent donc pas au monde du bien-être et de la santé physique. Chercher à remplacer ses médicaments par des remèdes naturels, vouloir un corps sain dans l’unique but de continuer nos activités habituelles, n’a pas beaucoup de sens en Ayurvéda. Faire du Yoga pour soulager son dos et diminuer son stress ne permet pas non plus d’exploiter tout ce que le yoga a à nous offrir. Tous les deux peuvent nous aider à aller beaucoup plus loin, et représentent chacun beaucoup plus que des postures ou un système de guérison naturel…

 

Yoga et Ayurvéda : même origine, même vision de l’humain

L’Ayurvéda et le Yoga ont la même cosmologie, c’est-à-dire la même vision du monde. Pour eux, la vie comprend plusieurs dimensions : corps physique, corps énergétique, âme, esprit… Tous les deux supposent l’existence d’un Soi supérieur, indépendant du monde matériel, infini et immortel. Attention à ne pas confondre ce Soi supérieur avec l’idée d’un Dieu occidental ; voyez plutôt cela comme la Nature elle-même considérée comme une force créatrice que l’on retrouve dans chaque vivant.

Les deux disciplines ont aussi en commun les mêmes textes de base (les Védas – des écrits très anciens dont les racines remontent aux débuts de l’humanité), et sont soutenues par le même système philosophique (le Samkhya).

texte ayurveda

 

Toutes les deux abordent l’humain dans son intégralité (approche holistique) : elles prennent en compte le corps, mais aussi ses enveloppes subtiles ainsi que l’esprit, l’âme ou encore la Conscience. Le Yoga et l’Ayurvéda couvrent ainsi tous nos besoins, de la santé physique, en passant par le bien-être, jusqu’au développement de notre conscience supérieure. Ils représentent beaucoup plus que des postures ou un système de guérison naturel… Leur objectif commun est de nous mettre dans de bonnes conditions pour cultiver une vie spirituelle qui nous mènera à la réalisation de Soi [1].

Voyons voir maintenant les spécialités de chacune…

 

Le rôle du Yoga, la Réalisation de Soi

Comme nous l’avons déjà expliqué dans un article précédent, le Yoga ne se réduit pas à un ensemble d’exercices physiques ayant pour but de calmer le mental et d’entretenir notre santé. Les postures (asanas) sont la partie la plus évidente du système et le travail du corps est un préalable nécessaire pour comprendre son lien avec l’esprit. La plupart des pratiquants finira par être en contact avec des pratiques plus vastes et spirituelles car le Yoga est une discipline aux multiples facettes qui englobe tous les aspects relatifs à l’être humain et à la nature. Il est traditionnellement considéré comme la science spirituelle de la Réalisation de Soi.

 

Siddharta yoga ayurveda

 

« Les méthodes yogiques recouvrent tous les domaines de notre existence ; domaine physique, sensoriel, émotionnel, mental et spirituel, jusqu’au domaine supérieur que représente la réalisation de Soi. Ces méthodes incluent toutes les pratiques d’évolution supérieure de l’humanité telles que les postures physiques, les disciplines éthiques, le contrôle de la respiration, les pratiques sensorielles, les affirmations et les visualisations, les mantras ainsi que les disciplines méditatives complexes. »

David Frawley, Yoga et Ayurvéda, autoguérison et réalisation de soi, p. 22 ; éd. Turiya.

Le Yoga propose une palette d’outils variés permettant à l’humain de dépasser l’ignorance pour atteindre la paix mentale et la Réalisation de Soi. Il nous enseigne comment passer de l’identification à notre corps extérieur et à notre ego limité, à notre Soi immortel demeurant dans notre cœur.

Mais cette quête est dépendante du fonctionnement approprié du corps et de l’esprit. C’est à ce moment qu’intervient l’Ayurvéda qui veille à notre santé…

 

Le rôle de l’Ayurvéda, longévité et santé

Le Yoga et les exercices physiques permettent au pratiquant de se rendre compte que le corps est un véhicule important grâce auquel l’esprit et l’âme acquièrent de l’expérience et donc de la sagesse. De la vigueur du corps, mais aussi de sa « pureté » vont donc dépendre la qualité du travail yogique.

Le rôle de l’Ayurvéda est donc de guider le pratiquant en lui donnant des outils concrets et des pratiques qui lui permettront de mettre son corps dans les conditions optimales pour que l’esprit et la paix puissent s’y développer. Autrement dit, faire en sorte d’être en bonne santé (difficile de penser aux grandeurs de notre âme avec une rage de dents…) et de vivre longtemps (la quête de sagesse peut durer… ).

« L’Ayurvéda est l’un des systèmes médicaux holistiques le plus remarquable au monde. Ce système couvre tous les aspects de la santé et du bien-être ; au niveau physique, émotionnel, mental et spirituel. Il inclut toutes les méthodes de guérison, allant du régime alimentaire en passant par la connaissance des plantes, les exercices physiques, l’hygiène de vie, jusqu’aux pratiques yogiques et à la méditation. » David Frawley, Yoga et Ayurvéda, autoguérison et réalisation de soi, p. 22 ; éd. Turiya.

 

yoga ayurveda lyon

 

Et pourquoi ça marche encore ?

Si l’Ayurvéda est encore efficace de nos jours, c’est parce que c’est une science vivante, qui repose sur l’intelligence de l’homme plutôt que sur un savoir figé et dépassé. Autrement dit, au lieu de vous proposer un contenu – une recette à base de poils de grenouille pour soigner votre ulcère -, l’Ayurvéda va vous donner un cadre, des lois physiques qui fonctionnent quels que soit l’environnement dans lequel vous vous trouvez (ici il s’agira de réduire l’inflammation en modifiant la nourriture, favorisant la fraîcheur et un mode de vie approprié).

En étudiant le fonctionnement de la Nature et en nous faisant comprendre ses lois, l’Ayurvéda nous a ainsi offert deux choses :

  • une connaissance des règles générales (et non des contenus) – cf. les lois de Samanya et Visesha, et une grille de lecture (cf. Vata-Pitta-Kapha) qui peuvent être adaptées à chaque culture, chaque époque, chaque endroit et chaque personne [2].
  • une reconnexion à soi-même et à la Nature. Cette reconnexion permet à chaque humain d’être plus à l’écoute de son corps et donc d’être autonome dans sa santé. Les médecins traitent la complexité des maladies, mais nous pouvons utiliser les outils proposés par l’Ayurvéda pour préserver notre équilibre au quotidien, notre bien-être et favoriser un mode de vie en harmonie avec la Nature.

 

L’Ayurvéda nous enseigne donc à favoriser la longévité et à atteindre une santé optimale, non pas pour jouir des plaisirs extérieurs, mais pour nous fournir l’énergie nécessaire à notre quête…

 

Pour mémoire, voici quelques exemples d’outils les plus courants en Ayurvéda : la diététique, les épices, les auto-massages, les rituels de détoxification quotidiens du matin, ceux du soir, ceux des saisons, les conseils sur les postures de yoga adapté… Ce sont tous ces outils que nous voyons dans les ateliers dédiés au yoga et à l’Ayurvéda.

 

 

Pour aller un peu plus loin, n’oublions pas…

Le but de l’Ayurvéda est de soulager les maladies physiques ou mentales et de promouvoir le bien-être. Mais il ne faut pas perdre de vue que son objectif final est le même que celui du Yoga : la Réalisation de Soi, qui est l’état ultime de guérison.

Cette Réalisation de Soi ou plus modestement, tout travail entrepris sur soi ne peut pas être, selon l’Ayurvéda, une recherche de bénéfice individuel. Étant donné que l’humain est une réplique miniature de l’univers, que tout ce qui existe est composé des mêmes éléments et que nous sommes des parties de la Nature, nous sommes tous en interaction. Le travail de chacun bénéficie ainsi à toutes les autres créatures. L’Ayurvéda détient donc les secrets permettant de soigner les individus, mais aussi la société, l’ensemble des créatures vivantes et la planète. C’est une véritable écologie !

 

agriculture yoga ayurveda lyon

 

Yoga et Ayurvéda, des sciences complémentaires

Yoga et Ayurvéda viennent de la même tradition, de la même matrice, et se sont partagé les tâches pour nous préparer au mieux à la Réalisation de Soi. Il n’est pas possible de privilégier l’une par rapport à l’autre : elles sont complémentaires.

Aujourd’hui nous tirons de ces deux disciplines ce dont nous avons besoin. Nos buts sont parfois plus modestes que la réalisation de Soi, mais nous cherchons tous plus de paix et d’harmonie, nous voulons tous nous reconnecter à la Nature, à nous-mêmes à quelque chose qui nous appelle au fond de notre cœur.

Le Yoga et l’Ayurvéda sont là, non pas pour faire ressembler notre vie à un séjour nature dans un spa quatre étoiles, mais pour donner des outils qui nous permettront de traverser avec plus de sagesse ce que la vie a décidé de nous apprendre. Avec le Yoga et l’Ayurvéda nous nous sentirons soutenus avec assez de force pour avoir envie de continuer, pour chercher plus loin, pour expérimenter, traverser et grandir.

 

yoga ayurveda lotus

 

« Le Yoga et l’Ayurvéda sont des sciences sœurs qui se sont développées en même temps et qui se sont influencées à maintes reprises tout au long de l’histoire. […] Ensemble, le Yoga et l’Ayurvéda nous fournissent une discipline intégrale qui nous permet de transformer notre existence en passant du niveau physique au niveau spirituel le plus profond de notre être, avec une vitalité et une créativité extraordinaires.  » David Frawley, Yoga et Ayurvéda, autoguérison et réalisation de soi, p. 20-23 ; éd. Turiya.

 

Malentendu sur le yoga thérapeutique…

Les personnes qui utilisent le yoga dans un but thérapeutique ne devraient pas perdre de vue qu’il était traditionnellement prescrit dans un contexte ayurvédique. Autrement dit, faire du yoga pour le dos, pour le stress, les aigreur d’estomac ou la digestion c’est bien, mais ne faire que ça, c’est s’amputer de tous les compléments que l’Ayurvéda peut offrir. C’est comme aller à un buffet et ne manger qu’un seul met, de l’entrée au dessert, snif, c’est triste !

« L’étude simultanée du Yoga et de l’Ayurvéda est très importante pour chaque discipline et ces deux sciences nous permettent d’acquérir une compréhension profonde de tous les domaines de la vie. Nous sommes tous, tant individuellement que collectivement, à la recherche de l’unité du corps, du mental et de l’esprit. » David Frawley, Yoga et Ayurvéda, autoguérison et réalisation de soi, p. 26 ; éd. Turiya.

mandala1


[1] J’en profite pour dire que par « vie spirituelle » le yoga et l’Ayurvéda n’entendent pas « religion ». Il n’y a en effet aucune idée de dieu, aucune codification, aucune règle, aucun dogme qui va dans ce sens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces deux disciplines ont vécu aussi longtemps, traversé autant de cultures, d’époques… Ceux qui les pratiquent sont ainsi en recherche, sur le chemin de leur « vie intérieure ».

[2] Petite note sur l’utilisation des remèdes en Ayurvéda : aujourd’hui on utilise les plantes indiennes, on fait venir à grand frais le triphala, l’ashwagandha… mais d’un point de vue ayurvédique (et écologique), c’est dommage et nuisible ! L’Ayurvéda explique que nous devons utiliser surtout les plantes qui poussent autour de nous car nous sommes adaptés à notre écosystème et ce qui pousse autour de nous aura beaucoup plus d’effets sur notre santé que des substances qui viennent de loin, que notre corps ne connaît pas et dont il ne sait pas toujours quoi faire. En Ayurvéda on consomme local et de saison, aussi bien pour l’alimentation que pour les plantes médicinales.

Pour ceux que ce sujet interpelle, il y a David Frawley qui s’est attelé à cette tâche d’occidentaliser l’Ayurvéda. Il a publié un ouvrage La Divinité des Plantes notamment, dans lequel il trouve des correspondances entre les plantes indiennes et les plantes de chez nous.

Notez aussi que cet intérêt pour les plantes et les remèdes ayurvédiques a des conséquences écologiques. Nous pillons tout de même un peu les ressources du pays et poussons parfois des entreprises à surexploiter le sol…

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s