Le Mahabharata -1

Le Mahabharata

Mahabharata
Combat entre Kripa et Shikhandi (Inde vers 1670)

Le Mahâ-Bhârata, texte ancien sagesse actuelle

Comment un texte aussi ancien que le Mahabharata peut-il être si résolument moderne ? Il a traversé les siècles, continue à imprégner la culture indienne et reste encore aujourd’hui un ouvrage de référence pour qui a une recherche spirituelle…

 

Le Mahabharata, une épopée antique pour un monde actuel

Plus qu’une simple saga mythico-historique, le Mahabharata est un livre d’apprentissage, une sorte de guide très présent dans la culture de l’Inde. Une large majorité du peuple indien intègre cette histoire dans sa vie quotidienne et prend souvent ses héros comme modèle de conduite.

Mais le Mahabharata est aussi moderne par son enseignement. Même si les personnages ont des mœurs et des préoccupations bien loin des nôtres, ils sont confrontés au fil du récit à des situations qui les poussent à reposer les questions fondamentales de l’humanité. Le texte propose alors un enseignement capable – quelle que soit l’époque – de refonder une vision du monde et de poser les bases de l’action juste.

 

Origine du Mahabharata

Le Mahabharata est une immense épopée de 250 000 vers (soit environ 12 fois plus long que la Bible !) dont le titre signifie « La Grande Histoire des Bharata ». Si Bharata est d’abord le nom d’un personnage légendaire puis celui d’un clan, il signifie par extension « hindou » et plus généralement « homme ». Il s’agirait donc de « la Grande histoire de l’Humanité ».

Ganesh Vyasa Mahabharata
Ganesh écrit le Mahabharata dicté par Vyasa

L’ouvrage est considéré  comme le plus grand poème épique jamais composé. Son origine est très ancienne, il aurait été écrit entre le Vème et le IIème siècle avant J.C. par le sage Vyasa qui l’aurait dicté à Ganesh. Dès le départ, c’est bien son sens caché plus que l’histoire elle-même qui est mis en avant. En effet, Ganesh avait accepté d’être le scribe du récit à condition que Vyasa dicte sans s’arrêter ; mais le sage Vyasa demanda en contre-partie à Ganesh de comprendre le sens profond de chacune de ses phrases et de méditer sur ses implications. Cela laissait à Vyasa le temps de réfléchir aux vers suivants et faisait du Mahabharata un ouvrage devant être lu sans précipitation, un texte à méditer…

 

Trame principale du Mahabharata  

Mais de quoi est-il question dans le Mahabharata ? La trame du récit est celle d’une lutte dynastique pour le trône entre deux familles rivales descendantes d’un même ancêtre nommé Kuru. La branche des Kaurava constitue la branche aînée de la famille et aurait dû régner à la mort de Kuru. Cependant, Dhritarashtra – le fils aîné – est aveugle de naissance et la royauté échoit alors à son cadet Pandu (qui fonde la lignée des Pandava). Pandu finit par mourir, laissant derrière lui cinq fils dont Arjuna et Yudhisthira l’aîné, qui est appelé à régner. Mais les cent fils de Dhritarashtra (lignée des Kaurava) ne l’entendent pas de cette oreille et revendiquent à leur tour la royauté pour  Duryodhana, le premier-né d’entre eux.

Kaurava et Pandava Mahabharata
Les deux branches de la famille Kuru

S’ensuit toute une suite d’épisodes où Yudhisthira  le Vertueux multiplie les tentatives de conciliation et de partage du pouvoir. A chaque fois il est cependant trompé par son cousin Duryodhana et ses acolytes qui fomentent sans cesse des complots pour s’emparer du pouvoir.

Le conflit latent finit par déboucher sur la bataille décisive de Kurukshetra qui est relatée dans la Bhagavad-Gita. L’affrontement dure dix-huit jours, décime les deux camps et se solde par le triomphe des Pandava, la mort de Krishna et la confirmation du caractère légitime de la royauté de Yudhisthira.

mahabharata

Comme nous l’avons dit plus haut, le récit est hautement symbolique et ce combat entre deux familles est aussi celui qui oppose les forces du Dharma et de l’Adharma. Voici quelques précisions sur la symbolique du récit…

Pandava mahabharata
Marionnettes indonésiennes des cinq frères Pandava

Bibliographie :

Le Mahabharata conté selon la tradition orale ; Serge Demetrian, éd. Albin Michel.

Le Mahabharata ; Jean-Claude Carrière, éd. Albin Michel 2008. (L’épopée est adaptée et mise en scène pour le théâtre, l’ouvrage est idéal pour une première approche.)

Le Mahabharata, un récit fondateur du brahmanisme et son interprétation ; Madeleine Biardeau, T1 et 2, éd. du Seuil 2002 (pour qui veut une étude approfondie du sujet).

Les images sont tirées de Wikipedia / Wikimédia et l’arbre généalogique vierge de Pixabay.


2 réflexions sur “Le Mahabharata -1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s