Les Orties !

ne ortie

Délicieuse ortie…

ortie orties tisane recette yoga ayurveda
La cueillette d’orties est parfois pleine de surprises 🙂

 

Les orties… et le yoga

Et non ! La posture de l’ortie n’existe pas 😉 Mais je profite des vacances pour faire un peu de yoga dans les Cévennes où je croise souvent cette plante que j’aime beaucoup… L’ortie est en une herbe parfaite pour l’herboriste débutant : facile à reconnaître, facile à cueillir, facile à utiliser et à cuisiner et dotée en plus de nombreuses propriétés. Voici donc quelques idées pour apprivoiser cette plante piquante et pleine d’intérêt !

 

Avant de vous faire plonger la main dans un buisson bien épais d’orties, il faudra d’abord certainement essayer de vous convaincre que cela en vaut la peine ! Voici donc pour commencer quelques recettes de tisanes et de plats qui vous donnerons peut-être envie d’y goûter. Puis on regardera les propriétés de la plante et enfin comment s’y prendre pour reconnaître et cueillir les orties.

Ortie ayurveda
Grande ortie ou ortie dioïque

 

Que faire avec des orties ?

D’abord de la tisane aux orties !

La tisane, c’est la préparation la plus facile à faire pour apprivoiser l’ortie et profiter de ses nombreuses propriétés… En faire la liste serait fastidieux tellement il y en a et il existe d’excellents ouvrages sur les plantes médicinales qui recensent tout cela dans les règles de l’art. Je me contenterai donc de vous donner ses propriétés principales…

L’ortie stimule nos défenses immunitaires, nettoie et assainit. C’est une plante parfaite pour les cures de printemps car elle est diurétique, dépurative, draineuse hépatique (c’est-à-dire qu’elle nettoie le foie), minéralisante, anti-anémique (régénératrice du sang grâce à sa chlorophylle et sécrétine) et hémostatique. Les orties contribuent aussi à faire baisser le taux de sucre et sont ainsi utiles dans le traitement du diabète.

Préparation 1:

Pour la tisane, comptez 1 cuillère à soupe de feuilles sèches par tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes, filtrez et buvez.

Préparation 2 :

Si vous voulez boire cette tisane le matin et préserver toutes les qualités de la plante, une amie herboriste m’a recommandé la préparation suivante :

Déposez 1 cuillère à soupe de feuilles sèches et l’équivalent d’une grande tasse d’eau froide dans une petite casserole le soir avant de vous coucher. N’allumez pas le gaz, ne faites pas chauffer. Laissez reposer les feuilles dans l’eau froide toute la nuit. Au petit matin, vous serez surpris de voir la couleur de l’eau : la plante a infusé et n’a pas perdu ses qualités car elle n’a pas été chauffée. Vous pouvez ensuite faire doucement tiédir la préparation pour la porter à la température à laquelle il vous convient de la boire…

tisane ortie ayurveda

 

La soupe à l’ortie :

Le goût astringent de l’ortie est parfait pour le printemps. En effet, comme nous l’avons vu dans l’article précédent sur l’Ayurveda et les saisons, c’est le dosha kapha qui a tendance à  être en excès à cette période de l’année. Pour lutter contre cette accumulation de kapha il est possible de suivre quelques principes diététiques et de privilégier les saveurs amères, piquantes et astringentes. L’ortie qui nettoie et purifie possède cette saveur astringente (kashya) : elle est donc un aliment parfait pour les cures de printemps.

Il est possible de cuisiner l’ortie en soupe, en tarte, de la hacher pour l’incorporer crue à de la pâte à crêpes, à de la polenta…

Ici, modestement, je vous propose une recette de soupe toute simple. Les quantités d’ortie et de pommes de terre dépendent surtout de la place que vous voulez laisser au goût de l’ortie (qui est assez doux) et de votre ardeur à la cueillette… :

Ingrédients de la soupe à l’ortie :

  • 1 bel oignon,
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de sel
  • 2 grosses pommes de terre
  • 1 petit saladier de pousses d’ortie
  • du gingembre frais (optionnel)
  1. Dans une casserole, faites d’abord revenir les oignons, le sel et l’ail.
  2. Ajoutez à la préparation les pommes de terre coupées en dés, les orties et le gingembre frais râpé. Laissez mijoter doucement à couvert en ajoutant un peu d’eau.
  3. Vérifiez de temps en temps et quand les pommes de terre sont tendres, arrêtez le feu.
  4. Mixez la préparation (rajoutez éventuellement de l’eau) et dégustez !

soupe ortie ayurveda kapha astringent

 

Les qualités nutritionnelles de l’ortie :

Je profite des recettes pour rappeler que l’ortie est considéré comme le légume le plus équilibré qui soit. Les feuilles sont très riches en protéines complètes (il y en a plus que dans le soja !), équilibrées en acides aminées et donc de même valeur nutritionnelle que la viande. Elles contiennent aussi des flavonoïdes et quantité de vitamines, de sels minéraux et d’oligoéléments : 7 fois plus de vitamines C que les oranges, 2.5 fois plus de fer que les épinards (et elle ne contient pas d’oxalates), presque autant de calcium que le fromage et une quantité impressionnante de provitamine A.

 

Pourquoi les orties sont de chouettes plantes…

Quand on s’intéresse à la vertu des plantes et que l’on est débutant, ce n’est pas facile de se débrouiller tout seul et de trouver une plante dont on soit assez sûr pour la cueillir et surtout la consommer…

L’avantage de l’ortie c’est que c’est une plante assez connue, que l’on trouve facilement et que l’on connaît déjà plutôt bien. Le fait qu’elle pique est paradoxalement rassurant puisqu’on sait à la morsure que l’on ne s’est pas trompé 🙂 Et si par hasard on se trompait avec les lamiers qui lui ressemblent comme deux gouttes d’eau, ce ne serait pas grave car ils sont eux aussi comestibles (même s’ils n’ont pas le même goût et les mêmes propriétés).

ortie, kapha ayurveda astringent saveur
Les lamiers blancs ont des petites fleurs blanches et ne piquent pas…

 

L’ortie, les orties… la cueillette !

Il existe plusieurs variétés d’ortie. A Transgardon, je crois avoir reconnu la grande ortie ou ortie Dioïque (Urtica Dioica) – à gauche – et l’ortie brûlante (Urtica Urens) – à droite. La forme des feuilles, leur couleur et celle de la tige ainsi que leur « piquant » n’est pas tout à fait le même…

On cueille les orties presque toute l’année. Elles apparaissent début mars et dans le Sud, de nouvelles pousses apparaissent en septembre. L’idéal est de la cueillir le matin en évitant les lieux passants ou les bords de champs traités. On récolte les jeunes pointes de 5 à 7 feuilles.

Vient le sujet délicat de la piqûre : vous pouvez porter des gants et utiliser des ciseaux. Pour ma part, je voulais tellement être sûre de bien cueillir de l’ortie la première fois que j’y suis allée à mains nues et finalement, je continue à faire comme ça. Une fois les premières sommités cueillies, la sensibilité dans les doigts décroit et ce n’est plus si désagréable. Par contre, ça tache un peu les ongles…

ortie tisane soupe

Voilà ! Je crois vous avoir tout dit sur l’ortie… Ah non ! J’ai oublié le plaisir d’aller se promener avec son petit panier sous le bras dans de jolis endroits, la perspective inhabituelle (et pourtant authentique) que l’on a sur notre environnement comme « garde-manger », l’œil nouveau avec lequel on aborde les plantes, la familiarité et la complicité avec la Nature et la fierté de rapporter sa cueillette et de la cuisiner

ortie, orties ayurveda recette
Cueillette à Transgardon en Cévennes.

J’espère vous avoir convaincu ! Bonne cueillette !

N’hésitez pas à partager vos recettes…


Bibliographie :

    • Le carnet des Simples médecines, plantes médicinales de nos campagnes ; Bernard Bertrand, éd. de Terran.
    • Le Petit Larousse des plantes qui guérissent ; éd. Larousse
    • Guide des plantes sauvages, les reconnaître ; Marcel Bournérias, éd. Readers.

Photos :

  • Photo tirées à Transgardon en Cévennes pour la plupart, pour les autres, Pixabay.

3 réflexions sur “Les Orties !

  1. Merci Eugénie pour ton article. Nous aimons aussi beaucoup les orties. J’ai envie de tenter la soupe. La variante que tu propose me plaît!
    Ces derniers temps, nous cueillons aussi de la berce spondyle et des égopodes, deux ombellifères… que nous consommons avec des légumes…
    Belle journée à toi
    Michèle

    J'aime

  2. Super interessant ! Je ferais bien pousser des orties sur mon balcon !
    Eugenie, je remarque que les radis poussent tres bien et tres vite. Les feuilles de radis ont-elles aussi des vertus ? En attendant, j’utiliserais bien ta recette avec des feuilles de radis…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s