Dos et Yoga – 2 ; le disque intervertébral et la hernie

Protéger son dos en Yoga

 

stretching-498256_1920

Mouvements du dos et disque intervertébral

 

Le disque intervertébral est ce qui donne de la mobilité à notre dos. Mal exécutées, certaines postures de yoga peuvent fragiliser les disques et accentuer des douleurs, notamment en cas de lombalgie. Alors, quelles sont les clefs pour respecter son dos en yoga ?

Comme nous l’avions brièvement vus dans le premier article sur l’anatomie du dos liée au yoga, le rôle du disque est de permettre les mouvements de la colonne vertébrale dans tous les plans. Selon le niveau où ils se trouvent dans la colonne, les disques n’ont pas tous la même épaisseur ni la même forme, ce qui joue dans l’amplitude du mouvement…

 

colonne mouvements
1- Flexion – Position de référence – Extension / 2- Rotation / 3- Inclinaison latérale

 

Anatomie du disque

Le disque intervertébral est comme une tranche d’oignon, une sorte de coussinet de fibres au centre duquel se trouve un noyau gélatineux (nucleus ou noyau pulpeux). Ce noyau est incompressible mais déformable ; son rôle est de recevoir, amortir et répartir les pressions.

 

div

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dos en mouvement

Selon le mouvement que l’on va faire, que ce soit dans la vie quotidienne ou en yoga, la pression ne va pas se répartir de la même manière sur les disques et cela va profondément influencer la santé de notre dos.

Un dos dans l’axe

Avec un dos dans l’axe, qui respecte les courbures naturelles (voir l’article dos et Yoga-1), la pression est homogène, c’est-à-dire répartie également sur le disque. Le noyau reste au centre et le disque ne s’abîme pas.

hatha yoga lyon dos
La pression est répartie dans tout le disque.

 

Dos en flexion (penché vers l’avant)

Quand on se penche par exemple vers l’avant (flexion), le disque est mis en tension et la pression n’est plus répartie de manière homogène sur le disque. Le noyau est chassé vers l’arrière et l’extérieur et pousse sur les fibres du disque, ce qui à la longue peut le fragiliser.

Sans titre(2)
Flexion : étirement des fibres à l’arrière et nucléus chassé vers l’arrière

 

Le corps est fait pour bouger, tous les mouvements sont possibles et bienvenus. Ce qui abîme le dos, c’est quand le mouvement est fait en charge, surtout si c’est :

  • trop vite
  • trop fort
  • trop souvent
  • avec déport (quand le poids du corps est situé loin du centre de gravité – penché vers l’avant avec les bras tendus devant soi par exemple)

 

man-2126857_1920
Flexion – ici le bas du dos est rond, les disques sont mis en tension vers l’arrière.

 

Conséquences des flexions lombaires à répétition

Que se passe-t-il si au lieu de se pencher vers l’avant en pivotant sur les hanches on se casse en deux au niveau du dos (comme le papy du dessus) ? Déjà ça fait mal. Puis avec le temps on fragilise ses disques intervertébraux parce qu’on fait porter tout le poids de notre corps à quelques vertèbres seulement, au lieu de répartir la charge sur l’ensemble de la colonne. 

Voici comment ça se passe : quand le disque est mis en tension, la pression n’est plus répartie de manière homogène. Le noyau est chassé vers l’arrière et pousse sur les fibres du disque.

disque dos pince
En flexion, le noyau (bille grise) est chassé vers l’arrière, il pousse les fibres vers l’extérieur et les fragilise.

 

A la longue les fibres se fragilisent, se fissurent et le liquide contenu dans le noyau migre à l’extérieur du disque. Le disque déformé appuie sur les nerfs du canal rachidien (le trou bleu entre les vertèbres sur le schéma), c’est ce que l’on appelle la hernie discale (le corps est capable de se reconstruire dans une certaine mesure après une hernie).

 

hernie discale yoga lyon
Le noyau (en rouge) pousse vers l’extérieur, fragilise les fibres qui se fissurent et le liquide fuit. Le bourrelet presse sur les nerfs.

 

 

Et en Yoga ?

Savoir ce qui se passe au niveau des disques intervertébraux en yoga permet de travailler certaines postures avec plus de justesse, de protéger son dos et de ne pas renforcer certaines douleurs, notamment au niveau lombaire.

On peut abîmer ses disques ou se faire mal au dos dans toutes les postures où on se penche vers l’avant si on se plie au niveau de la taille. Dans ce cas, c’est la colonne qui plie, tout le poids du corps est porté par une ou deux vertèbres, ce qui oblige les muscles du bas du dos à se contracter pour vous protéger. Vous ressortirez du cours en ayant mal au dos et ce n’est pas normal !

 

 

Pour étirer l’arrière des jambes sans prendre le dos en otage et pour toutes les flexions en yoga, il est important que ce soit le bassin qui pivote vers l’avant. Vous ne devez pas avoir la sensation, quand vous êtes assis, de basculer sur l’arrière, le « gras » de vos fesse, ni d’avoir le bas du dos rond. Pour connaître les clefs du travail de la flexion, vous pouvez lire l’article sur Paschimottanasan, la Pince Assise.

 

paschimottanasana iyengar
Iyengar. Le bas du dos est plat, le bassin a basculé autour de la hanche…

 

Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur l’anatomie du dos et le yoga, rendez-vous aux ateliers dédiés au dos !

Pour terminer, une petite vidéo explicative sur le disque, faite par l’excellente chaîne de Lyon 1.

 

 


Sources :

  • Blandine Calais-Germain : Anatomie pour le mouvement
  • Ray Long : Les postures clefs du yoga

Photos et vidéos :

  • B.K.S. Iyengar, Yoga Dipika
  • Youtube, chaîne de l’université de Lyon 1.

5 réflexions sur “Dos et Yoga – 2 ; le disque intervertébral et la hernie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s